OSSATURE BOIS

Une ossature bois est l'assemblage d'un squelette formé de montants de section standard (chevrons) CLS  de 38 mm d’épaisseur, et d’une largeur variant en fonction des murs souhaités

 

IMG_20151026_155414
IMG_20151026_155352
IMG_20180828_134030
IMG_20180828_133959
IMG_20200212_172212
IMG_20200212_172159
IMG_20170331_154246
IMG_20170331_154207
IMG_20170331_154408
IMG_20170331_154352

( 90, 140, 184, 235 mm ) posés verticalement à intervalles réguliers (de 40 à 60 cm) et reliés entre eux par des chevrons de même section fixés horizontalement et formant des cadres. 


La hauteur de ces cadres détermine la hauteur d'un étage. Entre chaque étage, on fixe un plancher réalisé au moyen de solives, ajourées ou non, qui sont aussi placées à intervalles réguliers. Le fait de travailler avec des solives ajourées facilite l'installation des techniques spéciales dans les planchers.

La stabilité (le contreventement) de l'ensemble de la structure est assurée par les panneaux OSB en intérieur, panneaux RWH 16 mm en extérieur, ou autres suivant les instructions du maitre d’ouvrages ou de l’architecte. 

Dans les caissons formés par le squelette et les panneaux, on place l'isolation thermique (de 9 à 24 cm) et toutes les techniques spéciales (chauffage, électricité, domotique, etc.) Ce genre de construction est mieux isolé qu'une construction traditionnelle tout en gardant des parois de moindre épaisseur.

Etant donné les dimensions standards des panneaux utilisés (120 cm) et des rouleaux d'isolation (40 ou 60 cm de largeur), les montants verticaux de l'ossature sont généralement placés tous les 40 ou 60 cm. 
  
A l'extérieur, il est possible de fixer une grande diversité de parements ; que ce soient des briques, de la pierre ou encore un bardage en bois. Partout en Belgique, il est donc permis de construire une ossature en bois, mais le choix du matériau de parement extérieur est souvent imposé par le règlement d'urbanisme qui régit l'environnement choisi.

Le système à ossature est aujourd'hui le système de construction en bois le plus répandu en Belgique. Il peut être facilement préfabriqué, tout en s'adaptant à beaucoup de situations spécifiques. Les délais de construction sont dès lors fortement réduits et la propreté du travail mieux garantie. 

Cette technique convient particulièrement bien à la construction d'habitations unifamiliales ou de bâtiments tels que pavillons scolaires, centres médicaux, etc.



Avantages :

 

1) Rapidité d'exécution

 

2) Très bonne isolation

 

3) Construction sèche et, par conséquent, possibilité d'emménager rapidement

 

4) Grande diversité architecturale

 

5) Fondation moindre qu'en construction traditionnelle

 

6) Possible sur un terrain à faible portance ou fortement pentu

 

7)Modifications très faciles à réaliser

 

© 2003 by Crehabitat.be